Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 10:06

Habituellement pour Noël, les évêques célèbrent la messe de Minuit dans leur cathédrale. Le 24 ou les jours précédents, ils vont fêter la joie de Noël dans des lieux de souffrances : prisons, hôpitaux... Mgr Claude Dagens, évêque d'Angoulême, habitué à faire entendre sa différence, a fait une autre choix. « Cette année, j’irai célébrer la messe de Noël, le soir du mardi 24 décembre, à 21 heures, dans un secteur rural de notre département de la Charente, à Montbron ».


Dans un message intitulé «L'événement de Noël dans des situations de détresse », l'évêque-académicien explique son idée en deux points. « J’ai reçu, depuis plusieurs semaines, des appels de détresse provenant de producteurs laitiers, d’éleveurs et d’autres exploitants agricoles qui sont de plus en plus inquiets pour leur avenir, parfois tentés de se taire ou parfois aussi de se suicider ».


Le prélat quitte aussitôt le ton dramatique pour mettre en avant des gestes d'espérance. « Je sais que cette situation de crise suscite aussi des actes de solidarité, encouragés et pratiqués par les responsables de la Chambre d’agriculture, du Conseil général et par les autorités de l’État, et spécialement du préfet de la Charente. Je n’ignore pas que la foi en Dieu inspire souvent plusieurs de ces responsables ».


La seconde raison, l'évêque d'Angoulême, la trouve dans les mots du Pape François dans son exhortation apostolique « La joie de l'Evangile ». « Ce n’est pas de la place des catholiques dans notre société qu’il s’agit. Nous partageons les inquiétudes de tous, et surtout, nous comprenons davantage que les questions vives posées par le monde rural sont celles de toute notre société ».


Pour Mgr Dagens, il ne s'agit pas d'un coup médiatique. « Je souhaite que ma venue et ma prière à Montbron ne soient pas sans lendemain. Elles sont sous le signe de l’engagement de Dieu avec nous, à travers son Fils, Jésus, né de notre chair pour tout prendre sur lui de notre humanité. Dans notre société inquiète, nous avons besoin les uns des autres ».


Pour les paroissiens de Montbron, voir leur évêque le soir de Noël sera une joie. Sa présence est un signe que le mouvement de décentrement vanté par le pape devient réalité. Noël doit être annoncé partout.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens