Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 13:29

En titrant dans son édition dominical du 23 février : « Alors les cathos, tous des réacs ? », le Parisien-Aujourd'hui en France n'a pas seulement proposé un titre choc et outrancier dans le but de faire vendre. Il a remis à leur juste place les participants à deux récents défilés : Marche pour la vie (19 janvier) et Manif pour tous (2 février).


Car le sondage du quotidien indique que 90% des catholiques (chiffre équivalant à celui de la population totale) approuvent le droit à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Chez les pratiquants réguliers, ils sont encore 63%. Dans cette dernière cohorte donc, les manifestants évoqués plus haut sont donc minoritaires.


Faut-il voir ici l'échec de la pédagogie de Rome et des évêques français ? Pas seulement.


Les catholiques sondés ici ont répondu à une question précise : celle du « droit à » Quand il prend une posture de citoyen, le catholique réfléchit non uniquement en fonction de sa conviction personnelle mais en regardant l'intérêt de tous. Et donc de son voisin qui ne partage pas sa foi et dont il respecte le point de vue. Le catholique sondé pense en minoritaire qui ne saurait imposer sa propose philosophie.


Sans doute, le résultat eut été fort différent devant une question comme « Etes-vous favorable personnellement à l'IVG ? ». Parce qu'aucune personne sensée ne peut considérer l'arrêt d'une grossesse comme une option satisfaisante. Ensuite, car pour un chrétien, le refus d'une vie est théologiquement indéfendable.


Une autre question validerait la position double de beaucoup : « Êtes-vous d'accord avec la phrase ? : Je suis favorable au droit à l'avortement tout en refusant d'en user pour moi-même. » Beaucoup de catholiques s'y retrouveraient. Avis aux sondeurs.


La chance de notre démocratie est de proposer à chacun un droit de demander certains gestes médicaux. Et donc le droit – sacré et à défendre - de ne pas en user.


Il revient aux pasteurs de l’Église catholique de convaincre les fidèles, lorsqu'ils se trouvent dans des circonstances précises, de faire une choix personnel éclairé. Dans notre République, via les médias, ils ont toute latitude pour faire connaître leur position, même minoritaire.


Devenue un lobby parmi d'autres, l’Église tente d'influer sur la loi commune. C'est légitime. Mais à condition de reconnaître qu'elle peut être entendue et suivie (la Loi Leonetti sur la fin de vie en est le bon exemple), comme ne pas l'être (avec le mariage homosexuel). Et dans ce cas, nos évêques devraient faire taire celles et deux qui, se réclamant catholiques, réfutent les décisions démocratiques.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tatcailloux 26/02/2014 09:43

De tout temps on a legifere la moralite. Ne nous en excusons pas. C'est un fait. Et tous ont a vivre avec les consequences de ce fait pour le meilleur et pour le pire.
La question est par quelle vision du monde est elle inspiree ? Toutes les visions du monde ne se valent pas. Refuter une decision democratique de maniere pacifique et faire savoir son opposition n'a rien de scandaleux. c'est du droit elementaire a la liberte d'expression. Meme si ca indispose mon voisin.Et la declaration selon laquelle : « ...Je suis favorable au droit à l'avortement tout en refusant d'en user pour moi-même. » est absurde pour un chretien qui lit et comprend sa Bible.
Si quelqu'un disait par hyperbole : " je suis favorable a l'elimination de l'eglise catholique dans ce pays, comme certains de nos gouvernants semblent le dire, mais je refuse a titre personnel d'en etre l'executeur" cela devrait il me laisser de marbre et laisser faire ? Et ce au nom d'une vision obscurcie de la tolerance ? Non messieurs les eveques, je vous supplie de ne pas faire taire vos ouailles qui ecoutent leur conscience et refusent le dictat de la majorite de maniere pacifique au nom d'une autorite morale superieure qui condamne parfois nos choix de societes. Au cours de l'histoire la majorite s'est souvent trompee. Hitler n'est il pas venu par les urnes ?

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens