Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 12:22

Cette année, comme en 2007 et en 2010, la date de Pâques est commune à toutes les Églises d’Orient et d’Occident. L'occasion de multiplier les rassemblements œcuméniques le dimanche à l'aube. Le Conseil d’Églises chrétiennes en France recommande aux chrétiens de « célébrer tous ensemble – le 20 avril – le Christ ressuscité, notre paix, en qui sont détruits les murs de séparation (Ép 2,14-18) ».


En Île-de-France, c'est sur le Parvis de la Défense a Nanterre que les chrétiens ont pris l’habitude de se retrouver pour fêter la Résurrection du Christ et la juxtaposition des calendrier (voir le tract). De nombreux diocèses profitent également de cette Pâque coordonnée pour en faire un temps forts de leurs relations œcuméniques.


Ainsi, à Bordeaux, les chrétiens sont invités à se retrouver dans un site original. Il s'agit du miroir d'eau des quais de la Garonne, face à la superbe place de la Bourse (à 7h 08, voir le tract ici), cadre plus habitué aux cris des enfants les jours de canicule qu'aux cantiques. Dans cette ville, ce rassemblement est désormais annuel (catholiques et protestants partageant chaque année le même calendrier) et attire toujours la foule.


Le site de la revue Unité des chrétiens recense les propositions au niveau national (voir ici). Hors la Défense et Bordeaux, des rencontres sont prévues à Celles (79), Monastère de Pié-Foulard; Chalon-sur-Saône (71), 8h, square Chabas; Chartres (28), 8h15, parvis de la cathédrale; Dijon (21), 8h, place Wilson; Lille (59), 8h, Accueil Marthe et Marie ( place Érasme de Rotterdam, Lomme) (tract); Orléans (45), 6h54, Campo Santo (rue Fernand Rabier), (tract); Royan (17), 8h, plage de Pontaillac (tract); et Saint-Étienne (42), 7h, le Guizay (tract).


A Lyon, trois propositions : 6h30, devant le Foyer protestant de la Duchère (309 avenue A. Sakharov, 9e) ou 7h, Parc de Gerland, entrée allée Pierre de Coubertin (7e) ou à 7h à l’église Saint-Thomas (16 avenue Pablo Picasso, Vaulx-en-Velin). Voir le tract.


Les rendez-vous sont fixés à l'aube. Pour la symbolique bien sûr mais aussi pour permettre aux fidèles de rejoindre éventuellement des célébrations organisées dans leurs églises à des horaires dominicaux plus habituels. On peut regretter cette limite au geste oecuménique. Pourtant ne pas profiter de l'événement pour célébrer ensemble le geste de la fraction du pain ?


Bien sur, les théologies divergent, entre catholiques et orthodoxes d'un côté, et Eglises de la Réforme de l'autre. Toutefois, en rappelant clairement les différentes lectures de la Cène, pourquoi ne pas proposer, à titre exceptionnel, de communier ensemble au Corps du Christ, chacun y donnant la signification de son appartenance.


Dans un article publié par Témoignage chrétien en 2010 (voir ici l'article complet), Bernard Rivière se rappelle des premières années de l’aventure de Taizé. « Après la liturgie commune de la Parole, cha­que fidèle se rendait dans un secteur différent de l’église de la Réconciliation pour célébrer « son » Eucharistie, avec ceux de « sa » confession. Quelle souffrance alors, et pourtant nous restions dans un même lieu ! Aujourd’hui, la célébration dominicale, présidée par un prêtre catholique, rassemble catholiques et protestants, chacun communiant s’il le désire ».


C'est par des gestes prophétiques que viendra dans les esprits l'idée que le scandale de la division des chrétiens n'est pas éternel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Finarfin 27/03/2014 12:29

Mais on ne peut pas faire un geste, un signe, s'il ne correspond pas à une réalité ! Ou alors, c'est de l'hypocrisie. L'unité de l'Eglise ne se fait pas en passant sur les points de séparation comme si cela n'importait pas. La communion eucharistique est le signe privilégié de la communion ecclésiale: elle nécessite le partage de la même foi, en particulier de la foi dans la réalité de la Présence du Christ après la consécration. Il ne faut pas confondre gestes prophétiques et sacrilèges: ce que dit saint Paul est clair, on ne peut communier si on ne discerne le Corps du Christ (et si on l'aime d'un amour de charité que nous donne la grâce reçue au baptême et retrouvée à la confession).
Le pape François souligne assez que l'unité de l'Eglise se fera d'abord par l'action de l'Esprit Saint qui, certes, se sert des pauvres instruments que nous sommes, avant tout par la charité fraternelle vécue au quotidien.

Jean-Christian Hervé 28/03/2014 23:05

Ah bon! parce que vous pensez qu'il n'y a pas présence du Christ dans l'Eucharistie célébrée chez nos frères anglicans ou orthodoxes?

croix symbole 27/03/2014 10:00

Je suis de l'avis de JC Hervé, lu avec enthousiasme et espoir même !

Jean-Christian Hervé 25/03/2014 22:21

"C'est par des gestes prophétiques que viendra dans les esprits l'idée que le scandale de la division des chrétiens n'est pas éternel." Lu et approuvé avec enthousiasme!
Oui,"Pourquoi ne pas profiter de l'événement pour célébrer ensemble le geste de la fraction du pain ?"

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens