Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 15:42

J'ai passé le week-end dernier à Bruxelles avec ma famille et des amis. En consultant un guide touristique, j'avais repéré l'église Saint-Jean-Baptiste-au-Béguinage (voir ici), présentée comme un joyau baroque. La notice évoquait également quelques tableaux caravagesques. Bref, cela méritait le détour.


En l'entrant de l'église, des panneaux m'apprennent que des Afghans sans papiers habitent les lieux. De fait, toute une aile de l'église, comme une bonne partie du chœur sont occupés par des tentes. On croise des hommes qui ne parlent ni français, ni flamand. Et qui ne ressemblent pas à des visiteurs.


J'ai beau m'extasier devant une chaire en bois superbe, et y faire découvrir tous les animaux possibles à mes enfants, l'amateur de baroque que je suis ne goûtera que peu cette visite. Difficile de « faire le touriste » devant cette réalité humaine.


Bien sûr, en pareil cas, on culpabilise d'avoir, ne serait-ce qu'une seconde, râler de ne pouvoir vivre l'émotion artistique annoncée. En expliquant la situation à ma fille aînée, elle m'a simplement répondu avec le superbe mot « asile ». Souvenir de la comédie musicale « Notre-Dame de Paris ».


Le lendemain, j'apprends que ces déboutés de l'asile qui refusent l'expulsion vers leur pays où ils risquent leur vie ont investi l'église depuis plusieurs mois, avec le soutien du curé. Et que la paroisse a l'habitude de ce type d'engagement. Elle doit être un équivalent bruxellois de Saint-Merri de Paris.


Lors d'une marche pour expliquer leur combat, ces infortunés ont reçu en janvier la visite bienveillante de Mgr Léonard (voir ici), archevêque de Malines-Bruxelles,
prouvant le soutien des autorités catholiques à leur action, et à l’accueil offerte par la paroisse.


Ces dernières années, en France, les occupations d'églises furent de courte durée, les diocèses appelant la force publique après quelques jours. En conséquence, le quidam ne voit plus les combats menés pour le dignité et pour l'ouverture de nos sociétés, riches et calmes, à celles et ceux qui viennent de terres de misère et de guerre.


A Bruxelles, on pense d'abord à abriter ces malheureux et à informer les touristes de leur infortune. Pour cela, une tente posée sur la dalle froide d'une église et un regard croisé devant un tableau de maître est mille fois plus efficace qu'un énième article ou reportage ou qu'une manifestation de plus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fournier 13/03/2014 23:10

Bonjour/ J'ai entendu votre commentaire sur Radio Notre-Dame avec Louis Daufresne dans lequel vous faisiez référence à la comédie musicale Notre-Dame de Paris.Je vous signale que ce spectacle est anti-chrétien.Il suffit de voir les paroles des chansons pour s'en rendre compte et pour comprendre que les parents doivent "veiller au grain"vis à vis de leurs enfants.Amitiés.

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens