Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 13:46

Je pensais, grand naïf, que les cathos pouvaient au moins s'entendre sur l'idée d'égalité entre les hommes et les femmes. Mes visites sur la toile m'ont fait déchanter. Les organisateurs de deux événements programmés en ce mois de novembre ont décidé d'attaquer la question sur des bases radicalement différentes.


Samedi 15, à Strasbourg, le CCFD Terre solidaire s'est associé avec l’Institut des traducteurs, interprètes et de relations internationales pour proposer un colloque national affichant un intitulé sans équivoque « Égalité Femmes-Hommes, un enjeu de développement » (voir la présentation ici).


On a pu y entendre des militantes venues du Burundi, de Thaïlande et d’Argentine. Ainsi que mon amie Anne Soupa laquelle devait animer un atelier sur les femmes dans la Bible.


Rien n'est surprenant quand on sait que l'ONG catholique accorde beaucoup d'importance à la promotion féminine, ayant compris depuis longtemps que les bonnes pratiques (sociales, hygiéniques, scolaires, démocratiques...) se transmettaient bien mieux et plus vite par les dames que par ces indécrottables messieurs. Et ce sous toutes les latitudes.


Une principe qui ne plaît pas toujours en milieu catholique, lequel, faut-il le répéter, pratique une discrimination sexiste à l'embauche dans ses postes de cadres assez anachronique en milieu occidental.


Il se trouve que, quelque jours après les échanges en Alsace, une grande soirée est annoncée à Marseille. Les promoteurs en sont les frères dominicains qui animent le Centre Cordier. Le 20 novembre, la rencontre est intitulée «L’égalité homme-femme : une invention ou un échec de la société occidentale ? » (voir l'annonce ici).

Changement de ton. L'égalité tant cherchée à Strasbourg se retrouve à Marseille à la barre des accusés. Au mieux, elle n'existe pas. Au pire, elle fut une erreur. Voila qui ne laisse pas grande chance à la prévenue.


Cette fois, pas de militants ou d'experts déjà convaincus mais des responsables politiques de tous bords, et des religieux. On retrouvera l’insubmersible Jean-Claude Gaudin, le héros FN des dernières municipales Stéphane Ravier, et une sénatrice du Front de Gauche, Isabelle Pasquet, dont on se demande comment elle a pu accepter un tel traquenard.


Certes, la sénatrice ne sera pas la seule femme à la tribune. On remarque la présence de Sr. Marie-Madeleine Barrère, Prieure de la Fraternité Notre-Dame des Prêcheurs, communauté dominicaine basée à Pau. On s'attend que cette dernière se comporte en féministe revendicatrice, capable de démonter sans souci le présupposé de la soirée. Et ainsi remettre à leur place tous ses hommes qui voudraient que rien ne change quant à leur pouvoir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens