Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2015 2 09 /06 /juin /2015 10:01

Le programme général 2015-2016 du Centre Sèvres – Facultés jésuites de Paris est paru. Certains catholiques le reçoivent comme les enfants découvrant les catalogues de jouets de Noël pour les enfants. Il est consultable en ligne ici.


On ne connaît pas l'identité de celui qui chapeautera cette année nouvelle universitaire, le P. Henri Laux terminant cet été son mandat de président des lieux.


Le Centre Sèvres a pour mission première la formation en théologie et en philosophie, de jésuites, futurs jésuites et ignacien(ne)s venu(e)s du monde entier. Mais la grandes majorité des personnes assistants aux cours (2000 contre 250 étudiants) sont des auditeurs libres. Ils et elles viennent pour la qualité de l'enseignement et pour l'ouverture d'esprit, marque de fabrique des jésuites de France.


En feuilletant les pages. on découvre que le cours intitulé « L’Église, son ministère, ses ministères », sera assurée par une femme, Anne-Marie Petitjean. Cette religieuse spécialiste d'oecuménisme consacrera également un cycle à « Yves Congar et le renouveau de l’Église ». Dans la présentation, la citation du grand théologien résonne fortement : « Mon Dieu, pourquoi votre Église qui est sainte (…) a -t-elle souvent ce visage austère et décourageant ? ». Congar écrivait en 1930 et la question demeure.


Le cours « Le discours de l’Église sur la sexualité et la vie affective. Racines anthropologiques et ouvertures pastorales » a lui aussi été confié à une femme. Qui plus est laïque, et psychanalyste. Pascale Vidal, également investie dans le diocèse de Montpellier, parle de « très lourds malentendus », et annonce qu'elle va traiter « les thèmes les plus controversés ».


De fait, ils sont tous là : relations sexuelles avant le mariage, contraception, procréation médicalement assistée, avortement, divorce et homosexualité. Qu'on se dise, les sujets seront abordés « à la lumière de la psychanalyse et de l'anthropologie ». Cela risque de grincer.


Comme cela pourra être le cas dans le cours que propose Achille Mestre, bénédictin, sur « Les institutions de l’Église ». Le texte introductif parle du « large renouvellement » de Vatican II et se conclue ainsi : « bien du chemin reste à faire, à commencer par la réforme de la Curie romaine ». Les choses sont posées clairement par celui qui est également secrétaire général adjoint de la Corref (Conférence des religieux et religieuses de France, voir leur site ici).


La philosophe Cécile Renouard consacre un enseignement à un thème très en vogue cette année « Justice sociale et justice écologique ». Pour que ses étudiants sachent vite dans quel camp elle se situe, la religieuse de l'assomption signale que ce son cours étudiera « les limites de diverses sources morales de la pensée libérale (…) vis-à-vis des enjeux écologiques ».


On notera que les deux formations « introduction à l'islam » et « L'Europe et l'islam » seront dispensées par le jésuite Jean-Marc Balhan, curé de la paroisse catholique d'Ankara et président de l'Union des religieux de Turquie.


Enfin, il convient de citer le séminaire de recherche « Esthétique et théologie », programmé le dernier lundi de chaque mois. Pourquoi donc ? Parce que cette formation se tiendra alternativement au Centre Sèvres, à l'Institut catholique et au Collège des Bernardins. On parle assez de la rivalité entre les trois pôles universitaires catholiques de la capitale pour ne pas saluer ce projet commun, présenté comme une « recherche partagée ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens