Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 08:22

Alors que tous le monde observait, avec enthousiasme ou crainte, les centaines de migrants frappant aux portes de l'Europe et de l'Espace Schengen, une femme a poussé un cri.


Véronique Fayet préside le Secours catholique . Elle ne nous avait guère habitué aux coups d'éclat médiatiques jusqu'alors. Sans être une responsable humanitaire naïve, l'ancienne militante d'Atd Quart-Monde qui fut une décennie durant adjointe au maire de Bordeaux (Alain Juppé), chargée des politiques de solidarité, tout en militant au Modem (1), a toujours donné dans la mesure.


Pourquoi donc est-elle apparue tellement en colère, sur la toile, dans un message (à retrouver ici), posté le 22 septembre ? La présidente nationale du Secours catholique n'a pas supporté, la veille, l'expulsion « avec beaucoup de violence » de familles syriennes installées tant bien que mal dans le centre-ville de Calais. Elle décrit la scène avec forces détails : « gaz lacrymogènes », affaires personnelle jetées « sans aucune respect pour la vie privée », familles condamnées « à une traversée de la ville, d'une heure et demie, à pied ».


Un déménagement forcé pour aller vers des jours meilleurs ? Pensez donc. Ces infortunés se sont retrouvés dans la tristement célèbre "Jungle" de Calais. « Un nouveau ghetto », clame Véronique Fayet, « la Jungle où la police ne va plus, où la mafia règne, où la prostitution est à l’œuvre, où femmes et enfants sont en danger ».


Un récit terrible mais hélas banal dans le traitement des migrants par notre République égoïste. Quoi de nouveau alors qui mérite cette sortie rarissime de la patronne de la grande ONG ? « Nous avons le sentiment d'avoir été trahis. Trop c'est trop », assène Véronique Fayet qui explique que le Secours catholique a jusqu'alors joué le jeu du partenariat avec le gouvernement. Aujourd'hui, elle fustige le « double discours », de MM. Valls et Cazeneuve qui « disent vouloir accueillir et expulsent avec une très grande violence ».


Pour le Secours catholique, ce type d'intervention est une première. Sans atteindre les scores des chanteurs stars, la vidéo a connu un vrai succès via youtube et les réseaux sociaux.


Ce cri de colère rejoint dans l'histoire l'appel de l'Abbé Pierre en 1954 (à la radio, les médias ont changé) ou encore les images d'occupations sauvages de logements vides au profit de sans-domicile, spécialité du Dal (voir leur site ici) et de Jean-Baptiste Eyraud. Deux grandes gueules que rejoint donc Véronique Fayet.


Sur le plan de l'efficacité, le coup est également réussi. « Le ministère de l'Intérieur a réagi en demandant à nous rencontrer rapidement, avec les autres associations avec qui nous travaillons, pour éclaircir la situation et répondre à nos craintes... », précise le service de communication. Et cette fois, il s'agira pas de ne pas décevoir Mme Fayet.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens