Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 14:14

De nos jours, on entend beaucoup d'un côté les anti-religieux les plus obtus et de l'autre les croyants qui affirment leur identité de foi face aux autres. Un peu de détente ne peut donc pas faire de mal. Merci donc à Coexister, le mouvement interreligieux et inter-convictionnel des jeunes, qui vient de publier un réjouissant Cahier de vacances au titre assez engageant : « Coexistez, bons dieux » (éd. du Cerf, 80 pages, 10 €, voir la présentation ici).


Le titre en dit déjà beaucoup. On ne peut que se réjouir de la mise au pluriel de l'expression populaire « bon dieu », juron jadis exclusivement catholique. En France au début du XXIe siècle, les dieux sont plusieurs, ce qui ne doit pas être une mauvaise nouvelle.


Le titre s'adresse-t-il aux dieux eux-mêmes ? On peut en douter. Les dieux sont vraisemblablement plus sages que les hommes. Du reste, selon les auteurs, ces dieux sont bons, et leur bienveillance les rend capables de vivre ensemble en paix. Il sera plus facile pour eux de ne pas se chamailler que d'aller en librairie se procurer ce cahier de vacances à leur gloire. Même si Amazon est sans doute capable de livrer dans le ciel.


A l'évidence, l'exhortation s'adresse aux croyants, toujours prêts à se crêper le chignon au nom de leur divinité, meilleure que celle du voisin. Mais aussi aux citoyens, hélas nombreux, qui considèrent que les dieux quels qu'ils soient et leurs affidés n'apportent rien de... bon. On y revient toujours.


Comme tous les cahiers de vacances, celui-ci offre des cartes à colorier, des mots-fléchés, des quiz, de l’histoire, de la géographie, des jeux à relier. Ainsi que des questions capitales comme : une huître est-elle casher ?


A la différence des autres livre du genre, celui-ci traite d'un contenu que l'école, hélas, aborde peu. Mêmes les meilleurs élèves – petits et grands – ont donc beaucoup à y apprendre. Non pour récolter de bonnes notes l'an prochain, mais pour se comporter en meilleurs citoyens, ouverts au monde dans sa diversité.


Grâce à sa présence médiatique, Coexister avait déjà réussi à parler bien au-delà de son public originel – les jeunes. Il reste à espérer que les générations plus avancées, celles pour qui la cohabitation interreligieuse, réalité nouvelle, est loin d'être évidente. C'est donc un beau cadeau pour la plage ou le jardin, à offrir à celles et ceux qui ne savent pas encore que les dieux sont divers et bien disposés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens