Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 07:23

Ce fut un tweet comme un autre dans le monde de la communication politique. Manuel Valls écrit le 24 juin : « Partage du repas de rupture de jeûne avec des habitants d'Évry : la République laïque garantit notre vivre-ensemble ». Le lendemain, sur son compte intitulé Teamcatho, un certain @cistercien a répondu au premier Ministre : « Pour la 100e fois les cathos vous attendent (Carême, Noël, Pâques...) afin de faire vivre les valeurs républicaines ».Retrouver ici leur échange.


Les habitués de ce blog connaissent ma position sur le regard que notre société peut porter sur les religions dans la société française. Je continue de penser que les confessions minoritaires ou moins bien intégrées socialement méritent des égards de la part des élites, de la presse ou des caricaturistes. Parce qu'il a tant imprégné la France, en bien ou en mal, et qui demeure puissant quoi qu'on dise, le catholicisme peut supporter les sarcasmes ou le scepticisme plus que d'autres.


Pour autant, si je ne partage pas toutes les positions de @cistercien, je suis sensible à son message. Il a raison de pointer, en le déplorant, le déséquilibre dans le traitement public des communautés par nos responsables politiques.


Le défilé des élus aux fêtes de l'Iftar – la rupture du jeûne du Ramadan– relève de la bonne gestion des communautés, mais aussi du clientélisme. Le repas du CRIF, présidé le plus souvent par le locataire de l'Élysée (ou, comme en 2016, par celui du Matignon), est aussi un rendez-vous qu'aucune star de la politique ne saurait manquer. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve honore la cérémonie des voeux de la Fédération protestante de France.


Le catholicisme français se dispose pas de rendez-vous de cette nature pouvant accueillir un discours officiel. Certes existe l'instance dite «Matignon » (voir sa présentation ici) qui réunit annuellement le premier Ministre, celui de l'Intérieur, et l'état-major de la conférence épiscopale. Mais il s'agit d'un rendez-vous à huis clos pour évoquer les relations État-Église.


Pourtant, en matière de #VivreEnsemble, si cher à Manuel Valls, les cathos n'ont pas de leçon à recevoir de personnes. Ils sont sur le terrain, massivement, depuis des siècles, au service de tous : le Secours catholique, la société Saint-Vincent-de-Paul, pour n'en citer que deux, sont des porte-drapeaux de cette générosité de disciples du Christ.


On conseille donc aux catholiques de France de créer un événement ad hoc, festif, généreux, et de préférence pas trop liturgique, pour attirer ceux qui nous gouvernent. Et les faire sortir de leur conception de la laïcité à la géométrie variable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

camille-madeleine 29/06/2016 08:16

Bonjour,

les cathos pourraient s'entrainer à accueillir en disant "bonjour" aux nouveaux paroissiens qui viennent d'arriver d'une autre région ... Faire l'expérience d'être " la nouvelle" totalement transparente est décapante et laisse un goût amer.
Peut-être avons-nous à vivre nos grandes fêtes liturgiques à la façon des chartreux, totalement donnés au Seigneur et sans festivités communautaires ? C'est désormais ce que j'essaie de vivre après m'être retrouvée totalement seule (et un peu désespérée) pour Noël. Aussi vous me permettrez d'être en désaccord avec votre phrase "en matière de #Vivre Ensemble, ..., les cathos n'ont pas de leçon à recevoir de personnes" . Cette certitude ne me semble guère conforme à l'Evangile même si je ne méconnais pas les actions des Oeuvres que vous citez.
Je NOUS souhaite un beau 29 Juin de la Miséricorde.

Jean-christian Hervé 28/06/2016 21:22

Peut-être Manuel Valls ne voit-il le "Vivre ensemble" catholique qu'au travers de la "Manif pour tous", de ses propos et théories?...

cathoreve 29/06/2016 07:46

C'est une hypothèse. Merci

Jeunet 28/06/2016 09:44

J'ai partagé votre article sur ma page facebook.

cathoreve 28/06/2016 15:19

Merci.

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens