Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 10:49

Les Églises chrétiennes peuvent-elles, veulent-elles, être au plus près des décideurs politiques de notre pays ? L'actualité nous incite à réponse positivement.

Depuis 1992, les catholiques disposent du Service pastoral d’Études politiques (SPEP, voir le site ici). Lancée par le cardinal Lustiger, cette officine a été successivement animée par les PP. Alain de la Morandais, Antoine de Vial, Matthieu Rougé, et, depuis 2012, par Laurent Stalla-Bourdillon. À son programme : rendez-vous (discrets) avec des élus, pèlerinage annuel des élus à Lourdes et messe de rentrée des parlementaires. Ce dernier rendez-vous, très fréquenté, est présidé par l'archevêque de Paris à la Basilique Saint-Clotilde, « paroisse des parlementaires ».

Depuis ce premier janvier, le Conseil national des Évangéliques de France (CNEF) dispose d'une personne à temps plein pour le Service Pastoral auprès des Parlementaires (SPP)

Cette mission, inaugurée l'an passé, est assurée par Thierry Le Gall , en charge de la communication du CNEF depuis 2011. Par le passé, ce fidèle des Assemblées de Dieu (ADD), une des grandes familles évangéliques en France, a travaillé dans la communication dans le secteur privé. Puis les ADD lui ont confié des responsabilités comme pasteur en paroisse et dans l'action sociale.

La mission principale du Service consiste, d'après son site internet (ici) à « assurer une présence chrétienne, un témoignage auprès des élus, responsables politiques et leaders d’opinion français et représenter les intérêts, les valeurs et prises de positions des églises évangéliques et associations membres du CNEF auprès de ce public ».


La journaliste Judith Chertrit a raconté dans l'hebdomadaire protestant Réforme (numéro du 9 juin 2016, à retrouver icile quotidien de Thierry Le Gall, lequel « s'offusque d'être comparé à un lobbyiste du Seigneur qui murmurerait des amendements à l'oreille des députés ». Il échange avec des parlementaires de tous bords sur les lois en discussion, expliquant les positions du CNEF.

La famille évangélique, en plein développement numérique (600.000 fidèles, soit les trois-quarts des protestants pratiquants) et institutionnelle (2400 lieux de culte), a choisi une méthode courante dans les milieux anglo-saxons où elle est née. La double culture commerciale et ecclésiale de Thierry Le Gall va faire diminuer les réticences de nos parlementaires face à une galaxie évangélique à la réputation sulfureuse.

Il pourra notamment expliquer que l'appartenance de nombre des communautés évangéliques aux quelque 30 Unions d’églises membres du CNEF apporte des garanties de sérieux quant à la formation des pasteurs et les structures mises en place.

Comme le remarque la journaliste de Réforme, la Fédération protestante de France « n'a pas souhaité la mise en place de poste équivalent ». Son président François Clavairoly dit assurer directement les relations avec les ministres et les élus. Chacun sa façon de faire.

Nul doute qu'en cette année électorale chargée, président, ministres députés et sénateurs entendront la petite musique des chrétiens.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens