Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2019 4 07 /03 /mars /2019 20:58

Le cardinal Philippe Barbarin a été condamné en première instance et a aussitôt annoncé son intention de démissionner (vidéo à retrouver ici).

 

Il paie son arrogance et ses maladresses. Le choix de faire venir un grand cabinet de gestion de crise parisien pour défendre son honneur, tout en jouant le modeste serviteur de l’Église et du Christ, aura joué en sa défaveur.

 

L'archevêque de Lyon écope aussi, et c'est regrettable, pour tous ses confrères évêques « sauvés » soit par la prescription soit par l'absence face à eux de plaignants aussi tenaces que La Parole libérée.

 

La sécheresse de sa déclaration, sans échange avec la presse, a montré un homme abattu, blessé, acceptant mal une décision qu'il n'avait pas anticipé.

 

Si l'on excepte le cas de Mgr André Fort, évêque émérite d'Orléans au moment de sa condamnation pour des faits similaires, on ne peut comparer le cas Barbarin qu'avec Mgr Pierre Pican en 2001. L'évêque de Bayeux-Lisieux avait écopé de 3 mois avec sursis. Contrairement à l'archevêque de Lyon, il n'avait alors pas fait appel, ni démissionné de sa charge.

 

Enfin, je veux noter deux maladresses dans le communiqué adressé ce jeudi soir par la présidence de l'épiscopat, que l'on peut lire ici.

« La CEF réaffirme sa volonté de lutter avec détermination contre toutes les agressions sexuelles commises par des clercs sur des mineurs ».lit-on. Les deux derniers mots de la phrase passent cruellement sous silence les adultes abusés en milieu religieux. Et ce deux jours après la diffusion du documentaire d'Arte « Religieuses abusées, l'autre scandale de l’Église ». On peut revoir quelques jours encore ici ce film terrible. 

 

Dans la dernière phrase, nous apprenons que « Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la CEF, a eu l’occasion d’assurer le Cardinal Barbarin de sa prière pour lui et le diocèse de Lyon ». Le terme de diocèse englobe-t-il, dans l'esprit de la CEF, les victimes du père Preynat et leurs familles, qui souffrent depuis bien plus longtemps que le cardinal ? Être plus explicite s'imposait ici, comme le fit le cardinal dans sa courte allocution.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux, collaborateur de Nouvelle Cité, Témoignage chrétien, Réforme ou La Vie. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens