Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 11:00

 

Quand le lobby international des législateurs cathos passe à côté de la marche du monde

 

 

christine-boutin.jpg

 

Du 25 au 28 août s'est tenue à Castel Gandolfo - lieu de villégiature estivale du pape - la rencontre d'une coterie qui fait rarement parler d'elle, le Réseau international des législateurs catholiques. 80 parlementaires ou ministres, venus d'Europe, d'Amérique latine, mais aussi de Corée ou d'Australie, avaient répondu présents. La France, cela ne surprendra personne, était représentée par Christine Boutin, en piste pour une seconde candidature à la présidentielle de 2012.

 

On a noté également la participation du P. Franck Pavone, leader du mouvement américain « pro life », et pour quelques séances, de Christoph Schönborn, le cardinal-archevêque de Vienne (1). Le tout sous le regard bienveillant de la Secrétairerie d’État du Vatican.

 

On pouvait s'attendre à ce que nos pieux élus s'emparent des sujets d'actualité : crise économique, Printemps arabe, mouvements migratoires... D'après les échos rapportés par le vaticaniste Andrea Tornielli (la Stampa), les soubresauts du monde n'étaient pas à l'ordre du jour du Réseau.

 

Son vrai sujet de préoccupation est constitué des « points non négociables » pour tous responsables politiques catholiques : lutte contre l'avortement, l'euthanasie et le mariage homosexuel, et défense de la liberté d'éducation. Les ennemis de ce programme ont été identifiés. Il s'agit des mouvements gays, féministes et anticléricaux. Les congressistes ont également évoqué deux préoccupations d'inégale valeur. Le souci des chrétiens victimes de persécutions de part le monde est un vrai sujet de mobilisation. On n'en dira pas autant de la seconde : les attaques médiatiques dont souffre l'Église catholique. Il n'est pas sûr que les échos de cette rencontre améliore l'image du catholicisme...

 

Ainsi donc, les soucis des parlementaires catholiques ressemblent à un décalque de ceux de l' Église catholique. Comme si l'intérêt de l'institution dont se réclament chacune et chacun à titre individuel occupait tout l'espace de leur engagement au service de toute la population. Comme si leurs électeurs les avaient mandatés uniquement pour défendre les préoccupations du Vatican. Si les élus cathos ne sont bons qu'à parler de leurs soucis de cathos, comment peuvent-ils ensuite se plaindre d'être incompris et moqués par les sociétés dont ils sont les représentants ?

 

Nous continuons de croire fermement que la contribution spécifique des catholiques dans le monde va bien au-delà. Sa conception de l'homme ne se résume pas à interdire, à exclure et à condamner. En se rappelant tout ce que les chrétiens ont apporté à notre civilisation (école pour tous, hôpital, mutualisme, centres de loisirs périscolaires...), nous rêvons d'un autre ordre du jour pour la session 2012 de nos législateurs : accueil de l'étranger et lutte contre la pauvreté. Sur ces sujets, ils sont attendus. Et personne ne se moquera d'eux.

 

  1. On lira ses malheurs domestiques sur le site de Témoignage chrétien.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pilou 07/09/2011 21:46


Des millions d'enfants supprimés de part le monde, je ne suis pas sûr que ce soient juste des "soucis de catho"...

L'auteur serait-il un peu "catho-centré"? ;-)


do 07/09/2011 16:35


c'est une question de priorité et de rôles:
1) qu'est-ce que les législateurs français vont bien pourvoir faire comme lois sur les printemps arabes?!
2)quand on vous euthanasiera à la moindre grippette ou qu'on laissera le lobby homosexuel s'emparer de tous les enfants adoptables (question de nombre) après avoir interdit aux couples de faire
plus de un ou deux enfants par des systèmes d'impôts tels qu'on est en train de les concocter en France, la crise économique et les mouvements migratoires nous feront bien rigoler: c'est nous qui
partirons en masse pour l'Afrique!


Vieil imbécile 07/09/2011 16:17


Moi aussi, je fais un rêve... est-ce qu'un jour les cathos arrêteront d'opposer respect de la vie et option préférentielle pour les pauvres ? est-ce qu'un jour ils comprendront que la fragilité est
à la fois chez l'embryon, chez la personne en fin de vie, chez la personne handicapée, chez l'étranger non accueilli, chez le miséreux ? Est-ce qu'un jour ils comprendront qu'il n'est pas anormal
que chacun de nous ait une attirance particulière pour tel ou tel de ces thèmes ? est-ce qu'un jour ils arrêteront d'écrire tout un article parce qu'un groupe de personnes n'a pas abordé au cours
d'une réunion le thème qu'ils jugent eux-mêmes prioritaire ? est-ce qu'un jour ils arrêteront dénonciations, procès d'intention ?
Et rassurez-vous, je me mets dans le même bain ! Mais là votre article est vraiment trop caricatural : vraiment rien de positif dans ce qui s'est dit ? vous êtes vraiment certain que leur
"conception de l'homme" se résume "à interdire, à exclure et à condamner" ? N'est-ce pas exactement ce que vous faites, d'ailleurs ?
Oui, faisons un rêve :)


Polydamas 07/09/2011 15:29


Humhum, c'est faux et archi-faux ce que vous dites. Si je ne m'abuse, Raffarin vient de pousser une gueulante pour défendre le Futuroscope contre une taxe qui passerait à 19.6%, alors qu'elle est à
5.5% actuellement, Estrosi vient de se positionner contre la taxe sur les hotels de luxe. Pour en avoir une liste un peu précise, il suffit de lire quelqu'un comme Authueil, on s'aperçoit que TOUS
les politiques sont élus par des intérêts privés, et s'inquiètent de toutes les atteintes à ces intérêts. Je ne vois donc pas la pertinence de critiquer des élus cathos qui font attention aux
problématiques de leur électorat.

Que la doctrine catholique aille bien au-delà de tous les problèmes évoqués, c'est vrai, et personne n'a dit qu'il ne fallait pas en parler. Cependant, sur ces sujets en particulier, il y a une
spécificité catholique que ces élus auraient tort de ne pas soulever. D'autant que les atteintes à la vie me semblent plus graves que les problèmes économiques, désolé de voir les choses selon leur
hiérarchie naturelle.

Je comprends que ça gonfle certains de ne pas voir ces élus traiter les sujets qu'ils aimeraient voir traiter, mais il se trouve que l'Eglise a la prétention de parler pour le bien commun de la
société, et qu'elle estime que le bien commun est davantage menacé par les atteintes à la vie que par les sujets annexes que vous évoquez.

Quant à l'image de l'Eglise, ce n'est clairement pas le sujet...


Marc 07/09/2011 13:40


Entièrement d'accord avec toi. Mais pas besoin d'aller aussi loin, il suffit de voir l'intitulé de la dernière université d'été du Diocèse de Toulon
http://www.diocese-frejus-toulon.com/Universite-d-ete-a-la-Sainte-Baume.html puis de regarder plus précisément dans le programme
http://www.diocese-frejus-toulon.com/IMG/pdf/dossier_de_presse_universite.pdf les thèmes et surtout les intervenants politiques.

Ou comment sur une bonne idée, comment les cathos s'engagent en politique, on réduit tout cela a une animation autour du Gender et contre "lobby" gay.


Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens