Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 06:32

Chers amis de Cathorève, je vous dois des explications.

 

Nombre d'entre vous doivent être désespérés de ne pas profiter de mes analyses bouleversantes de finesse et d'originalité depuis tant de semaines. Voici deux raisons, qui vaudront demande d'excuses :

 

1- Ariane est née le 4 mai. On comprendra que je préfère m’occuper d'elle, de sa mère et des deux « grands » (pas si grands que cela...) en manque et en demande de câlins plutôt que d'écrire des propos fielleux sur le Vatican

 

2- La perspective du retour de la Fraternité Saint-Pie X (ou de ce qu'il en restera demain) me met dans un tel état qu'il est profitable de me taire. Déjà dans le journal qui m'emploie, j'ai du mal à parler de ce feuilleton interminable dans lequel certains s'appliquent à ne jamais répondre aux questions qu'on leur pose quand les autres n'acceptent que des réponses positives.

 

Mon silence vous évite de lire des gros mots, des colères et des attaques finalement peu constructives. A défaut d'être chrétiennes, mais on n'en est plus là.

 

Et maintenant, on va rigoler un peu. Tout le monde, grande presse comprise, se délecte du Vatileaks (vilain néologisme). Ne disposant pas hélas d'antennes romaines fiable, je n'en sais pas plus et me contente de lire les vaticanistes. Il s'agirait d'une ou de plusieurs luttes de pouvoirs interne et non, pour moi, d'un complot anti-ratzingerien comme l'écrive, en une, de certains de mes confrères.

 

Dans les institutions normales, les documents confidentiels se retrouvent un jour ou l'autre dans les mains des journalistes et les méchancetés apparaissent sur la place publique. Notre scandale vient uniquement du fait que ces événements surviennent au sein d'un monde qui fonctionne de toute éternité sur le secret et l'interdiction de toute parole publique.

 

On souhaite par avance bon courage au nouveau secrétaire d’État que le pape nommera un jour, et qui va récupérer un Vatican en sale état.

 

Fuite, corbeau, menace, prison : tout cela est fort distrayant. Tout cela conforme surtout un convictions assez partagée au point qu'elle n'en est presque plus subversive : le sommet mondial de l’Église catholique tangue trop pour se rétablir. Il ne s'agit plus de savoir si mais quand il s'effondrera et si l’événement sera une bonne ou une mauvaise nouvelle pour la transmission du message de l’Évangile.

 

Les historiens kremlinologues pourraient nous être ici d'un grand secours.

 

PS : Depuis longtemps, des gens sérieux pensent l’Église d'après. Je vous en parlerez un jour prochain.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Paul Fleuret 26/06/2012 15:08

Enfin, vous voilà de retour ! N'hésitez pas : manifestez votre colère, ça vous fera du bien. Et à moi aussi ! Et à beaucoup d'autres ! Ce qui se passe dans l'Eglise catholique à Rome et en France
ressemble à une opération suicidaire. Ce ne serait pas grave si l'Evangile n'était pas en cause.

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens