Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 09:12

 

Le diocèse de Bourges souhaite vendre l'église Saint-Éloi de Vierzon. Le prix est estimé à 170.000 € pour un bâtiment construit dans les années 50 et aujourd'hui sans utilité pour la communauté catholique. Cette histoire n'aurait pas connu les honneurs des gazettes sans l'évocation d'une discussion avec une association musulmane.

 

Le cas n'est pas une première. En février dernier, à Bordeaux, la possibilité de céder un local d'aumônerie scolaire non utilisé pour en faire une mosquée avait soulevé les hauts cris de certains.

 

La future ministre socialiste Michèle Delaunay, conseillère générale du quartier, ne voyait pas d'un mauvais œil que la communauté musulmane locale, importante dans ce quartier populaire et métissé, dispose d'un lieu de culte digne.

 

En face, le funeste Bloc identitaire (célèbre pour avoir envahi le chantier de la grande mosquée de Poitiers le week-end dernier) trouvait à ses côtés un très généreux « Collectif de catholiques bordelais en colère », lequel avait même lancé un blog pour fédérer les opposants. De brave chrétiens très soucieux du bien être d'autrui, dans un esprit très Vatican II !

 

Finalement, arguant que les porteurs du projet avaient rompu leurs liens avec l'Association des musulmans de Gironde, principal partenaire des autorités catholiques locales, le diocèse de Bordeaux avait renoncé à ce projet.

 

Dans l'affaire de Vierzon, alors que rien n'a encore été acté, on a beaucoup entendu les opposants à cette possibilité de transfert d'un lieu de culte. La presse locale a même raconté comment Russia Today ou le Washington Post avaient évoqué l'histoire, emboîtant le pas de nos pamphlétaires réactionnaires tricolores, comme Robert Ménard.

 

Le projet a pourtant ses défenseurs, dans le camp des chrétiens progressistes. Dans un communiqué, Annie et Philippe Grazon font remarquer que l’association des Marocains, acquéreur potentiel du bâtiment, représente « des musulmans modérés » et que ces derniers « ont besoin d’une salle correcte et suffisamment spacieuse. C’est leur droit ».

 

Au-delà, l'argument de ce couple de militants catholiques du groupe « Nous sommes aussi l’Église » du Cher (1) est clairement de type religieux. « Le bâtiment église resterait lieu de prière pour des croyants, ayant Abraham comme ancêtre commun avec les chrétiens. Si l’on se réfère à l’esprit évangélique dont les chrétiens se réclament, la tolérance n’est pas facultative, elle est indispensable, comme elle l’est chez les vrais musulmans ».

 

Conscient de la tension interreligieuse en France, ils invitent nos compatriotes à un changement de regard : « Arrivera-t-on à voir nos différentes religions comme des écoles d’humanité, qui ne doivent pas s’opposer les unes aux autres, mais qui ont tout à gagner à dialoguer entre elles ?» Et les époux Grazon d'affirmer ne pas être seuls à tenir ce discours favorable au projet de mosquée. « Parmi les chrétiens les plus concernés, parce que fréquentant régulièrement cette église, beaucoup sont dans cette optique, disant même 'A l’occasion,  j’irais bien prier avec eux' ».

 

D'autres candidats à la reprise se sont fait connaître pour Saint-Éloi. On parle notamment d'une structure intéressée par la contenance du local - plus de 200 places - pour organiser des obsèques civiles.

 

Certains préfèrent-ils qu'une ancienne église devienne un lieu pour célébrer la mort plutôt que la foi ?

 

(1) Membre du réseau des Parvis

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens