Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 08:29

 

Avant cette semaine, mon ultime envie de renvoyer mon extrait de baptême au diable remonte à une décision romaine. Il s'agissait du jour funeste où le pape Benoît XVI a eu l'idée lumineuse d'entrouvrir la porte à un retour dans mon Église aux quatre évêques réactionnaires de la fraternité Saint-Pie X (1).

 

Ces personnages représentaient (et c'est toujours le cas) des dangers pour l’Église et pour la société (1). Pire encore, se trouvait dans leur rang un personnage qui niait (et nie toujours) le massacre systématique et organisé dont furent victimes des millions de juifs il y a 70 ans. L'excuse avancée - personne au Vatican n'était au courant des dires et écrits du sinistre Williamsson – ne m'a jamais convaincu. Pour flinguer un théologien qui tente de penser librement, le Saint-Siège a toujours su s'informer.

 

Et voici que j'entends et que je lis (même en évitant twitter depuis dimanche, de peur de casser l'ordinateur) de la part de catholiques, que des enfants ont été gazés dimanche à Paris. Je crois rêver, cauchemarder plutôt.

 

Des bourgeois(es), qui n'avaient jamais vu un CRS qu'à la télé et pensaient que seuls les chevelus gauchistes avaient droit aux coups de matraques, ont découvert que quand les flics bloquent la voie, on ne passe pas. Ce n'est pas parce qu'on subit le côté peu glamour des manifs qu'il faut dire des conneries gravissimes.

 

Prendre des gaz lacrymogènes dans la gueule, ça fait pleurer, puis reculer, puis rager, puis dire des grossièretés aux flics. Point. Que tous les imbéciles qui oser utiliser l'expression être gazé s'offre un petit séjour dans n'importe quel musée de la Shoah. Quand aux catholiques, je les enjoins de rajouter une étape lors de leur prochain pèlerinage en Terre sainte : le Mémorial Yad Vashem de Jérusalem.

 

Dans cet espace dédié à la mémoire des victimes de la Shoah, le Mémorial des enfants rend hommage au million et demi d'enfants martyrs. Des petites lumières, dupliquées à l'infini par des jeux de miroir, sont censées les représenter tous. Tout au long de ce parcours en enfer de quelques dizaines de mètres, parcouru en silence et kippa sur la tête pour les hommes, on entend égrainer des prénoms, des âges et des nationalités, dans toutes les langues. Je défie quiconque de sortir de ce lieu les yeux secs. Les miens sont humides rien qu'à écrire ces mots.

 

Qu'un mot déplacé sorte sur le moment devant un micro tendu, passe encore. La colère excuse beaucoup de bêtises. Mais que le lendemain, ou le surlendemain, on me parle encore d'enfants gazés parce qu'ils ont pleuré dans les jupes de manifestantes néophytes qui se croyaient les rois de Paris, j'ai envie de hurler, et de vomir.

 

Suis-je encore membre de la même famille spirituelle que ces gens ?

 

(1) A tel point que leur retour est aujourd'hui oublié, deo gratias.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

derma microneedle roller reviews 02/04/2014 13:45

I found out this post while surfing on daily basis. I just wanted to say thank you for sharing the post. This made me remember about those Holocaust victims space, to the million and a half children martyrs. Keep sharing.

mba admission essays 25/03/2014 12:22

L'église catholique est heureux de visualiser des personnes de religions contrairement présents, mais ils ne font pas appel, la plus fréquente de la prestation, que seules les généraux contribuent le pourcentage de l'unité du droit. Pour l'unité de revenu alors que personne n'est en général négative tâtonne même une infraction de la sainte constitution de la communion à la plupart des généraux en exercice.

Nathanaël 08/04/2013 23:05

Incarnare...Incarnare... j'ai déjà vu ce pseudonyme quelque part. Mais où ? Bon sang, mais c'est bien sûr : sur le site de Golias où Incarnare et quelques autres se répandent en commentaires très
peu (comment dire ?) très peu progressistes. Eh oui, ce n'est pas "la fine pointe de l'extrême avant-garde" comme dit un ami. Loin de là !

Vincent Soulage 02/04/2013 16:09

En même temps, le terme gazé appartient au vocabulaire habituel des manifestants, en tous cas à l'oral.
Mais je peux comprendre que de voir écrit dans la même phrases "enfants" et "gazés" renvoie inévitablement à de funestes souvenirs. Les premières fois, on peut excuser ces usages qui relèvent de
l'inattention. Quand la formule fait florès dans certains milieux (qui d'ailleurs auraient sans doute été pétainistes en 40-44), on est en droit d'être choqué.

Incarnare 28/03/2013 23:31

Godard : tu sais, lui, il vient de récupérer Pedotti comme boss :)

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens