Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 15:54

 

Dans le concert de louange entendus depuis l'avènement du cardinal Bergoglio, on avait peu entendu la frange catholique traditionnelle, qu'elle se situe dans ou hors de la communion romaine. Il faut dire qu'un jésuite aux tendances franciscaines leur est hautement suspect. Encore plus quand il décide de simplifier les habits papaux, tournant le dos à un Benoît XVI aux goûts vestimentaires passéistes.

 

Voici venue la première discorde. Et elle est de toute première importance. On a apprit que le pape comptait se rendre, pour célébrer le Jeudi saint, dans une prison, comme il en avait l'habitude en Argentine. Selon la tradition, il va procéder au lavement des pieds de certains détenus.

 

Sur le blog traditionaliste leforumcatholique.org - lequel pourtant invite les intervenants à « manifester à l’égard du Souverain Pontife les égards dus à sa personne et à sa fonction »-, un certain Chicoutimia exprimé sa plus vive inquiétude.

 

La prison qui attend la visite du pape est mixte. Et, par la passé en pareille occasion, le cardinal Bergoglio, a déjà lavé, horreur !, des pieds de femmes. Des photos de presse prouvant ce forfait circulent. Maintenant pape, osera-t-il renouveler ce geste scandaleux ?

 

Le sympathique Chicoutimi invoque un texte romain de 1988 et le Missel romain de 2002 lequel « utilise la forme viri, qui a une signification masculine. Puisque c'est une reproduction de la Cène, le lavement des pieds réfère directement aux apôtres, qui ne sont que des hommes ». On pourra ajouter que, dans sa légendaire ouverture aux réalités de notre monde, le Vatican n'oblige par les prêtres de paroisse à importer pour célébrer ce rite des pêcheurs galiléens, histoire de reproduire fidèlement ce geste magnifique du Christ.

 

Un deuxième argument est avancé par Chicoutimi. « Quand on sait que la dernière Cène est le moment de l'institution du sacerdoce et de l'Eucharistie, n'y aurait-il pas le risque d'interpréter que, le fait que Pape lave des pieds sur des femmes indique une ouverture éventuelle pour celles-ci au sacerdoce? ». De même que permettre à des petites filles d'être servante d'autel serait de nature à faire naître dans leur tête des envies sacrilèges.

 

Décidément, pour les catholiques qui ne jurent que par la « Tradition » cette question demeure une obsession (qui a dit sexuelle?). Pour conserver ce bastion du machisme qu'est la prêtrise catholique, à coup d'arguments historiques éculés, certains s'obstinent à cantonner les femmes loin des lieux de pouvoir que sont le sacerdoce et la table du sacrifice.

 

A l'heure où le monde s'émerveille devant la simplicité et la gentillesse du nouveau pape, cette polémique est des plus mesquines. Nous verrons si le pape François est capable de s'affranchir de ce genre de pression.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vincent Soulage 02/04/2013 16:04

Je crois que le Saint Père a effectivement lavé les pieds de deux femmes, et qu'au final, l'émotion fut très limitée. Faut-il y voir le signe que les milieux les plus conservateurs se font déjà
plus discrets ?

ataraxia 28/03/2013 18:57

Il l'a fait:
http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Le-pape-lave-les-pieds-de-d-tenus--dont-des-femmes-21084056

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens