Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 15:10

 

Les vœux du pape à la Curie romaine constituent un rendez-vous très attendus des observateurs de la vie au Vatican. Ce discours permet de revenir sur les grands sujets de l'année pontificale.

 

En décembre 2005, pour son premier exercice du genre Benoît XVI avait donné sa clé de lecture de l'interprétation du Concile, en réponse au discours des intégristes. Ce texte fait toujours autorité sur la question.

 

Cette année, les commentateurs français ont surtout parlé de son éloge du texte de « notre » Grand Rabin Gilles Bernheim pour son analyse critique du projet de loi sur l'ouverture du mariage aux homosexuels.

 

La suite du message n'est pas sans intérêt. Avant même d'aborder le synode des évêques sur la nouvelle évangélisation, le pape a souhaité repréciser les contours du dialogue interrreligieux

 

Après les préliminaires convenus - « Dans la situation actuelle de l’humanité, le dialogue des religions est une condition nécessaire pour la paix dans le monde, et il est par conséquent un devoir pour les chrétiens comme aussi pour les autres communautés religieuses », Benoît XVI détaille ses dimensions et met en avant la plus basique. « Avant tout, il sera simplement un dialogue de la vie, un dialogue du partage pratique. »

 

Plus loin, il précise : « Il s’agit des problèmes concrets de la cohabitation et de la responsabilité commune pour la société, pour l’Etat, pour l’humanité. En cela, on doit apprendre à accepter l’autre dans sa diversité d’être et de pensée. »

 

Dans l'esprit du pape, ces échanges à la base doivent être profitables à la bonne marche du monde . « Il est nécessaire de faire de la responsabilité commune pour la justice et pour la paix le critère fondamental de l’entretien. Le but premier de ce dialogue n'est donc pas de débattre sur la pensée ou la foi, mais bien de contribuer à la préservation de la planète des dangers politico-nationaux qui la menacent. On ne fera pas ici la liste des conflits potentiels portant une coloration religieuse plus ou moins foncée.

 

Le discours pose deux règles « fondamentales » du dialogue interreligieux. Si elles ne sont pas neuves, elles méritent d'être représentées avec clarté.

 

« D'abord le dialogue ne vise pas la conversion, mais bien la compréhension. En cela, il se distingue de l’évangélisation, de la mission. Ensuite, conformément à cela, dans ce dialogue, les deux parties restent consciemment dans leur identité, qu’elles ne mettent pas en question dans le dialogue ni pour elles-mêmes ni pour les autres. »

 

Il s'agit là d'un double mouvement de respect : de la foi de l'autre qu'on ne doit pas altérer et de la sienne propre que l'on ne saurait mettre en difficulté. « Oui, le dialogue ne vise pas la conversion, mais une meilleure compréhension réciproque. »

 

Sans doute, le pape a-t-il voulu marquer sa défiance vis-vis de certains courants influents lors du Synode d'octobre. On pense ici à une vidéo délirante (à voir ici, en anglais) présentée devant les évêques, tendant à démontrer que, par une démographie prétendument galopante, l'islam allait bientôt dominer et contrôler le monde. Le cardinal Turkson, à l'origine de la diffusion du document, s'est platement excusé le lendemain (1).

 

Il est désormais clair que cette vision de l'islam comme ennemi à combattre plutôt que comme partenaire dans le dialogue ne prévaut pas au sommet du Vatican. Le travail de notre compatriote le cardinal Tauran, en charge du dialogue interreligieux, est grandement responsable du maintien du cap en la matière. Et c'est heureux.

 

Les tenants de la ligne de l'affrontement – notamment au sein du Chemin Néo-catéchuménal, à l'origine de la projection scandaleuse du Synode – savent désormais qu'ils sont désavoués.

 

 

(1) On pourra lire sur cette question l'interview récente de Mgr Michel Dubost en charge du dialogue interreligieux pour l'épiscopat français, publié sur le site de Témoignage chrétien.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens