Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 12:38

 

L'assemblée du Forum international d’Action catholique (FIAC), organisé du 22 au 24 août à Iaşi (Roumanie) avait pour thème « Corresponsabilité ecclésiale et sociale ». En cette année de commémoration conciliaire, Benoît XVI a rédigé un texte très encourageant sur le rôle des laïcs. Conscient que certaines intuitions de Vatican II avaient du plomb dans l'aile, il a appelé à un « changement de mentalité », sur le rôle des laïcs dans l’Église, qui doivent être « considérés non pas comme des 'collaborateurs' du clergé, mais comme des personnes réellement 'coresponsables' de l’être et de l’agir de l’Église ». Voici qui devrait combler tout ceux (et celles) qui pensent que les clercs ne doivent pas décidés seul de l'avenir de l’Église.

 

Benoît XVI demande aux laïcs de « s’approprier l’engagement à œuvrer pour la mission de l’Église (prière, l’étude, la participation active à la vie ecclésiale) », ceci avec « un regard attentif et positif envers le monde, dans la recherche continuelle des signes des temps ». Encore un clin d’œil à Vatican II bienvenu chez un homme souvent fâché avec son époque. On apprend également que le « charisme » des laïcs « assume la fin apostolique de l’Église dans sa globalité, en équilibre fécond entre Église universelle et Église locale ». Parfait, les simples baptisés sont donc en phase avec « l'élite » des ordonnés (en deux mots...).

 

C'est alors que le vent de liberté est quelque peu douché. Le pape appelle les laïcs à « assumer et partager les choix pastoraux des diocèses et des paroisses ». Lesquels sont sont la prérogative de l'évêque. Il n'est là plus question de corresponsabilité dans la prise de décisions. L'égalité entre clercs et laïcs en reste donc au niveau de l'exécution – ce qui n'est pas si mal – mais pas de l'orientation générale qu'il est parfois difficile de « partager » et donc d' « assumer ». Je demeure un grand naïf.

 

Ne boudons pas notre plaisir, car le reste du texte est positif. Les laïcs sont appelés à « offrir leur disponibilité pour participer, à tous les niveaux de la vie sociale, culturelle et politique » ayant toujours pour fin « le bien commun ». Pour mener une vie « transparente», « guidée par l’Évangile » et « éclairée par la rencontre avec le Christ, aimé et suivi sans crainte », Benoît XVI les encourage à « être des témoins courageux et crédibles dans tous les milieux de la société ». Si j'étais mauvaise langue, je noterais que l'on demande aux laïcs d'être crédibles dans leur témoignage, comme si d'autres témoins l’étaient moins. Mais, c'est mesquin. D'ailleurs je ne l'ai pas dit.

 

Alors concluons joliment avec les propos papaux. Par les laïcs, l'Évangile est « lumière qui porte espérance dans les situations problématiques, de difficultés, d’obscurité » du monde actuel. Et de les exhorter à devenir, au cœur du monde, « un laboratoire de mondialisation de la solidarité et de la charité», dotés du « courage de formuler des propositions exigeantes », afin de « grandir, avec toute l’Église, dans la coresponsabilité d’offrir un futur d’espérance à l’humanité ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

incarnare 28/08/2012 22:09

Vous savez ce qu'on dit du management participatif ? Je manage, et vous participez :)

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens