Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 15:37

 

Lors de son Assemblée générale tenue en juillet dernier à La Pommeraye (Maine-et-Loire), la Communauté Mission de France (MDF) a eu la bonne idée d'inviter une personnalité qui connaissait très peu cette forme d'Eglise originale. Il s'agissait de Monique Baujard, directrice du Service national « Famille et société » de la Conférences des évêques de France.

 

Lettres aux communautés (1), la revue bimensuellle de la MDF, consacre son dernier numéro à cette rencontre dont le thème était : « Dans les basculements du monde, des semences d'évangiles ». On peut y lire notamment l'intervention de Monique Baujard. Pour s'y préparer, elle s'était longuement plongée dans le blog ouvert pour recueillir les témoignages des membres de la Mission de France sur ces fameux « basculements ».

 

La prise de parole de Monique Baujard a montré qu'elle avait parfaitement perçu l'originalité de ce diocèse sans équivalent, qui fait travailler sur un territoire prêtres et laïcs, autour d'une mission donnée, en accord avec l'évêque du lieu. Elle a ainsi raconté sa « découverte de la Mission de France », qu'elle ne connaissait qu'à travers le témoignage « enthousiaste et fier » d'un collègue au service de l'épiscopat.

 

« La mission passe par un partage des conditions de vie ordinaire. Vous ne vous mettez pas à part, à l'écart du monde, pour former un petit groupe de purs et durs ou d'heureux élus ». Je n'ose penser que de tels comportements puissent exister dans notre sainte Église. A l'occasion, il faudra demander à Mme Baujard à qui elle pensait....

 

L'invitée a développé alors une pensée d'avenir, digne d'intérêt venant d'une responsable de l'épiscopat. Écoutons-là. « Une certaine forme d’Église risque en effet de disparaître. Le modèle paroissial ne sera dans l'avenir probablement pas tenable partout et il ne correspond plus toujours aux aspirations religieuses de nos contemporains ».

 

Avec quelques nuances oratoires, Monique Baujard a exprimé ainsi ce que des dizaines d'auteurs lucides écrivent depuis 20 ou 30 ans. Dans le même temps, nos évêques, même si nombre d'entre eux eux partagent le diagnostic, n'en disent rien, préférant appeler à la prière pour les vocations de prêtres pour boucher les trous. Avec le succès que l'on connaît.

 

Mme Baujard poursuivait : « En même temps, il y a une soif spirituelle perceptible partout et une individualisation des trajectoires religieuses. Pas facile pour une institution de répondre à cette diversités de demandes et de parcours. »

 

Et de citer un jésuite nonagénaire hétérodoxe qui fait un tabac dans toutes ses conférences. « Pour Joseph Moingt, l'Évangile survivra dans des petites communautés qui en vivront. Des communautés qui partageront l'Évangile et la prière et qui la mettront en pratique ». On remarque qu'elle ne mentionne pas l'Eucharistie.

 

La conclusion Monique Baujard a fait rougir de contentement son auditoire déjà conquis. « Dans cette optique, les communautés de la Mission de France pourraient être un des 'laboratoires d'expérimentation' dont l'Église qui est en France aura besoin pour faire face à l'avenir ».

 

Voici donc un message à faire lire largement. Aux évêques qui ne comprennent pas pourquoi ces prêtres ne font pas, d'abord, tourner la machine paroissiale. À leurs confrères qui désespèrent de voir la catholicisme disparaître avec la fermeture des églises de village.

 

Sans épuiser les modes de présence possibles - Monique Baujard a parlé d' « un des laboratoires » -, la Mission de France ouvre bien un possible dans une vie chrétienne aujourd'hui. Pour ceux qui en font partie, c'est immense. Les autres n'ont qu'à pousser la porte, largement ouverte.

 

 

(1) On peut le commander à la MDF, BP 101, 94171 Le Perreux-sur-Marne. Rens. : 01 43 24 95 95

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens