Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 09:43

 

 

« La vraie Église est à Notre-Dame ». tel est la teneur des messages échangés sur les réseaux sociaux jeudi soir, pendant la veillée de prière qui a rempli la cathédrale parisienne. Une soirée en l'honneur de l'Immaculée Conception de la Vierge, fêtée le 8 décembre, mais aussi en réponse à la première le même soir de la pièce controversée Golgota Picnic.de Rodrigo Garcia.

 

La vraie Église, celle qui concerne l'immense majorité des catholiques, est ici définie par rapport à la famille intégriste. Autour de l'institut Civitas, proche des lefebvristes de la Fraternité Saint X, celle-ci avait appelé à se rendre près du Théâtre du Rond-Point pour prodiguer un exorcisme.

 

Ces anti-démocrates, nostalgiques d'un pays aux mains de l’Église, ont tenté de faire sortir Satan du théâtre. On peut se demander s'ils ne regrettaient pas la disparition de la Sainte-Inquisition, laquelle donnait jadis plus souvent dans la tenaille que dans le débat d'idées.

 

Rien de tout cela à Notre-Dame, mais des croyants appliqués à faire ce qu'ils font le mieux : dire qui sont pour eux Dieu, Jésus et Marie, et exprimer leur foi profonde dans le Salut. Dans leur église et non dans la rue. Sans anathème. En démocrates.

 

« Le Christ n'appartient à personne », dit Mgr Pascal Wintzer, évêque auxiliaire de Poitiers et président de l'Observatoire « Foi et Culture » de la Conférence des évêques de France, dans un entretien à Témoignage chrétien . Il invite les croyants à écouter ce que nos contemporains disent sur Jésus. Et, lorsque cela est possible, comme cet été à Avignon avec Roméo Castellucci (Sur le concept du visage du fils de Dieu), à dialoguer avec les artistes.

 

L'auteur de Golgota Picnic est apparemment moins bien disposé à expliquer sa vision des choses. Tant pis. C'est en répondant par le calme et l’affirmation tranquille de leur conviction que les catholiques montrent à la société leur plus beau visage.

 

Quand aux évêques, divisés dans leur ressenti face à ces pièces dérangeantes, ils ont sans doute trouvé le ton juste. Avec la soirée à Notre-Dame, Le cardinal André Vingt-Trois a réussi un joli coup double : marginaliser les intégristes et redorer l'image des cathos français.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nathanaël 30/12/2011 17:45

Je cite le commentaire précédent :"une laïcité qui a coupé les ponts entre le spirituel et le temporel...l'Etat est incapable de reconnaître une transcendance spirituelle...". Je me réjouis que
l'Etat ne se préoccupe pas du spirituel ni de transcendance. Le mélange, la confusion entre le "temporel" et le "spirituel" est extrêmement dangereux. Et sans doute contraire à l'Evangile (Rendez à
César...et à Dieu...). Il n'y a qu'à regarder l'histoire pour voir à quelles dérives a mené la confusion spirituel-temporel. Dérives est un mot faible : parlons plutôt de drames et d'horreurs, de
tortures, de meurtres. Tout cela déguisé en chasse aux sorcières, en lutte contre l'hérésie ou le schisme. Qu'on regarde aussi ce qui se passe en certains pays où l'islam est religion officielle.
Oui, la laïcité "à la française" est une très bonne chose et la séparation de l'Eglise et de l'Etat début 20° siècle a été une chance, même si, à l'époque, cela a été mal vécu.

Anonyme 09/12/2011 23:07

Cher Monsieur,
Je me suis déjà exprimé en ce sens ici et vous n'avez pas répondu. Il me semble que vous jetez bien facilement l'anathème aux "anti-démocrates" et des fleurs aux démocrates. Comme ça. Gratuitement.
Sans démonstration de la bienfaisance de la démocratie. Avec, au moins apparemment, le plus total mépris pour ceux qui peuvent penser différemment.
Ne se sont pas rendus à Notre-Dame des démocrates mais des catholiques. Et ils n'y ont pas été pour faire la nique aux intégristes mais pour revenir à l'essentiel sans peur de l'affirmer, à
l'invitation de leur évêque.
J'aimerais vraiment que vous répondiez à ces commentaires et vous remercie déjà de les permettre.

Quaren 09/12/2011 17:02

... et les bienfaits du christianisme sur la société ? A part ta caricature de l'Inquisition, ça te parle pour un catho ? Parce que les bienfaits de la République c'est une laïcité qui a coupé les
ponts entre le spirituel et le "temporel". C'est embêtant, car notre modèle de société est (était) intimement lié aux valeurs chrétiennes (modèle familial, notion de pardon, de bénévolat, de
réhabilitation de l'homme après un faute, de présomption d'innocence, de complémentarité homme-femme avec une égalité devant Dieu, d'anti-libéralisme, de subsidiarité, …). Donc l'Etat est incapable
de reconnaître une transcendance spirituelle qui devraient éclairer l'élaboration de ses lois. Conséquence : une déchristianisation et une incapacité à juger de l'Islam. Cette laïcité rend la
République aveugle et détruit l'âme de la France.

J'ai appris qu'"on ne peut servir deux maîtres, il faut choisir entre le Christ et l'esprit du monde, car la Croix est signe de contradiction".
Civitas a clairement choisi, mais tout ça doit être beaucoup trop démodé pour toi. C'est vrai, c'est hyper ringard. Il vaut mieux parler d'humanisme, de paix universelle, des problèmes bien
humains, en laissant la Vérité de Dieu dans un coin ou plutôt en utilisant sa parole pour mieux servir un discours à l'abri des attaques des journalistes de gauche.

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens