Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:23



Tout le monde le sait depuis dimanche et son discours au Bourget, François Hollande a un « adversaire », lequel « n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance ».

Du coup, face à un tel danger, notre homme à un rêve. Le « rêve français » de François Hollande, « c'est la confiance en la démocratie ». Je suis  bien d'accord avec lui. On peut juste craindre que certains de ces rivaux soient également assez favorables à la démocratie ou du moins le proclament.

Chez le Corrézien, cette « démocratie sera plus forte que les marchés, plus forte que l’argent ». En voilà un message fédérateur, bien au-delà de la gauche. Qui osera se présenter devant le suffrage universel en défendant banquiers, traders, fournisseurs d'actions pourries et jongleurs de stock-options ? Même pas un candidat de droite.

Et puis, emporté par la foule, par son élan, notre candidat s'emballe et poursuit son énumération. La démocratie hollandienne est également  « plus forte que les croyances, plus forte que les religions ».

Allons donc, croyances et religions seraient classées dans la même catégorie infamante que la finance et l'argent ? On ose espérer qu'être cités en troisième et quatrième positon est un gage de moindre dangerosité.

Certes, un croyant peut faire des dégâts et les religions font parfois plus de mal que de bien. En Tunisie ou en Égypte cette posture se défend. Ou chez nous, mais il y a longtemps désormais.

Comment donc François Hollande, hier proche des catholiques Jacques Delors et Jean-Pierre Mignard, s'est-il lancé dans un copier-coller de l'article de wikipedia « Voltaire pour les nuls » ?

Bien sûr, en plus de la vilaine finance, notre candidat à un rival sur sa gauche. Ses élans anti-religieux ont pu faire revenir au bercail rose quelques Mélanchoniens toujours prompt à bouffer de la calotte, voir des adeptes de Nathalie Arthaud ou Philippe Poutou. Mais cela ne saurait excuser la crétinerie du propos.

Peut-être M. Hollande pense-t-il que de nombreux juifs, chrétiens et musulmans se gobergent avec un gros cigare en se partageant les bénéfices en calculant le nombre de licenciés parmi le petit personnel. Il  y en a bien sûr.

Quelqu'un pourrait-il lui dire que, parmi celles et ceux qui sont au quotidien aux côtés des victimes de la finance et des marchés, on trouve des milliers de croyants de toutes religions. Si un jour, les chrétiens de France se retirent du secteur social et des associations humanitaires (confessionnelles ou non), il verra, M. Hollande, ce qui se passera.

A-t-il entendu parler des pères Rodhain et P. Wresinski et de l'Abbé Pierre, fondateurs du Secours catholique, d'ATD Quart-Monde et d'Emmaüs ? Sait-il ce que font les associations membres de la Fédération de l'Entraide protestante, celles du Fonds social juif unifié ou les équipes du Secours islamique ?

Salariés, militants et donateurs croyants de ces structures seront ravis d'apprendre que, de par leur foi, il sont classés parmi les obstacles à la démocratie rêvée du candidat socialiste.

Si le député de Corrèze veut se donner la peine de lire les textes de l'épiscopat catholique ou de la Fédération protestante de France, il aura du mal à trouver des apologies du grand capital.

Au fait, heureusement pour le candidat socialiste qu'il n'y pas trop de catholiques en France quand on voit le peu de crédit que ces derniers lui réservent  D'après l'enquête TNS-Sofres réalisée pour le magazine Pèlerin ( numéro du 19 janvier), il recueillerait 25% d'intention de vote au premier tour chez les non-pratiquants,  16% auprès des pratiquants occasionnels et, pire encore, 13% chez les messalisants réguliers. Avec de tels propos, il ne risque guère de remonter.

Bien sûr, François Hollande est plus intelligent et mieux informé que cela. Il ne souscrit pas à une ligne de cette démonstration plus qu'exagérée. Qu'il se garde donc à l'avenir de telles inepties.

Ou qu'il se souvienne que le combat mené par Lionel Jospin, alors premier ministre, en 2000-2001 contre la mention de l'héritage religieux dans le Préambule de la Constitution européenne (1) ne lui avait pas porté chance quelques mois plus tard. Cela n'a sans doute pas joué dans le désastre de 2002,  c'est vrai.

Il est grand temps que les élites socialistes cessent de rivaliser de bêtises en parlant du fait religieux en France.

 

(1) Témoignage chrétien s'était mobilisé alors contre la position du gouvernement français.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jean-michel castaing 26/01/2012 22:12

On pourrait demander au candidat ce qu'il pense des interventions de Mgr Saliège durant l'occupation. Le prélat devait-il garder pour lui les convictions que lui dictait sa foi au sujet du sort
iniques réservé aux juifs? Si l'archevêque de Toulouse avait "privatisé" sa foi, serions-nous si fiers d'être chrétiens aujourd'hui?

Anonyme 25/01/2012 22:44

Cher Monsieur,

Permettez-moi d'apprécier vos résolutions de modération que je vois déjà tenues.
J'ose toutefois vous suggérer l'excellent livre de Charles Gave, intitulé Un libéral nommé Jésus.
Il me semble enfin que la démocratie vue comme absolue est bien une idéologie, que placée comme absolue et non prise à sa juste mesure, elle évince logiquement Dieu de sa place (Lui qui est le seul
absolu); c'est donc un risque de choisir comme seule ligne politique la démocratie, ou plus exactement le démocratisme, et de négliger par là la prudence nécessaire à toute politique, c'est-à-dire
l'adaptation aux circonstances que ne remplace jamais la stricte application de principes (auto)proclamés.
Bien à vous,

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens