Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 14:46

Portée par Manuel Valls et validée par François Hollande, la politique de notre gouvernement envers les roms est désormais claire. Les roms, dans leur majorité, n'auraient pas envie de s'intégrer et donc pas vocation à rester en France.


Aucun lecteur sérieux des Évangiles ne peut admettre ce qui se passe : ni les pratiques, ni les discours.


Les ONG de soutien aux étrangers, notamment celles d'inspiration chrétienne (Secours catholique, Acat, CCFD Terre solidaire, Cimade...) ont déjà tiré la sonnette d'alarme sur la poursuite par l'équipe socialiste de l'esprit qui avait prévalu sous l'ère Sarkozy, avec MM. Hortefeux et Guéant.


A l'époque, les chrétiens de base et leurs dirigeants, l'épiscopat catholique comme la Fédération protestante de France, avaient haussé le ton. On se souvient que les Franciscains de Toulouse avaient initié en 2007 des cercles de silence pour dénoncer les conditions réservées aux étrangers dans les Centres de rétention. Ce mouvement perdure, ouvert à tous les citoyens mais largement animé par des chrétiens.


Aujourd'hui, que font donc ces mêmes chrétiens engagés, nombreux et admirables, aux côtés des étrangers ? Leurs protestations sont-elles entendues ? Culturellement de gauche, ces militants se sentaient plus à l'aise quand les « méchants » étaient aux affaires.


Peut-être aussi veulent-ils, consciemment ou pas, ménager un gouvernement, certes décevant, mais dont la disgrâce ne pourrait que faire advenir un pouvoir encore pire. En tout état de cause, leurs voix ne pèsent pas dans l'enjeu politique majeur.


Quant aux catholiques qui ont défilé ces derniers mois contre un autre projet gouvernemental (au caractère anti-évangélique peu évident), ils n'ont semble-t-il pas l'intention de changer de combat. Et les hypothétiques évolutions législatives sur la fin de vie ou la PMA pour les couples de lesbiennes les mobilisent plus qu'un drame réel, qui se déroule à nos portes.


Puisque ces catholiques-là n'ont pas peur de taper sur le gouvernement de gauche, puisqu'ils sont nombreux et bien organisés, puisqu'ils ont pris goût à battre le pavé, qu'ils se mobilisent pour l'accueil de l'étranger.


Ils auront à leurs côtés les chrétiens sociaux (quel que soit leur avis sur le mariage) et bien des militants de gauche. On pourrait assister à une belle réconciliation du peuple catholique après les débats de l'hiver dernier. Non contre un gouvernement guidé par la démagogie et l'électoralisme, mais pour les plus faibles.


Si cela n'advient pas pas, cela pourra signifier que le monde catholique, ou du moins sa majorité, bascule vers le côté obscur de l'échiquier politique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dintilhac 26/09/2013 19:01

Je crains que la conclusion de votre article soit la bonne

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens