Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 12:45

Quand ils vont sur les pas de Jésus, les pèlerins catholiques évoquent la Terre sainte. Ainsi, ils ne sont pas tenus de se positionner dans la guère des appellations de cette région déchirée, le terme utilisé englobant des villes israéliennes (Nazareth, Cana), palestinienne (Bethléem) et... mixte (Jérusalem). Sans compter la Jordanie.


Pourtant, il faut bien, même quand on vient chercher les traces d'une histoire bimillénaire, faire avec le présent. Ainsi la délégation des directeurs de pèlerinages français qui se rend du 13 a 20 octobre sur place, indique dans son communiqué, qu'elle va « conforter les liens avec les divers partenaires locaux », et qu'elle « visitera divers Lieux saints en Israël et dans les territoires palestiniens ».


La ville natale du Christ est en Territoire palestinien... selon les autorités israéliennes. Au yeux de l'histoire, comme il y a deux mille ans, Bethléem se trouve en Palestine. Le terme est encore plus assuré depuis que l'Unesco a accepté le pays en tant que tel en son sein.


Lorsque j'ai eu le bonheur d'animer avec Témoignage chrétien des voyages politico-religieux dans la région, nous parlions toujours de séjours en « Israël-Palestine ». Deux peuples, deux nations d'égale dignité abritent aujourd'hui les lieux majeurs pour les chrétiens (comme pour les juifs et les musulmans).


En parlant des « territoires », les directeurs de pèlerinage cèdent à la pression du Ministère du tourisme israélien qui voudrait n'accueillir que des pèlerins pas trop regardants sur la situation d'injustice politique faite au peuple palestinien.


Dans l'espoir qu'une solution de paix permette la coexistence pacifique dans la région, les catholiques, comme les autres, doivent garder l'idée que la Palestine est bien un pays qui à vocation à être, au plus vite, pleinement souverain.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nathanaël 08/10/2013 21:56

"Lieux saints" est un terme traditionnel que tout le monde comprend (en milieu chrétien ou non) pour désigner les lieux où a vécu Jésus. Il est sans doute difficile de le rayer de notre vocabulaire. Mais c'est un terme très regrettable : en christianisme, il n'y a aucun lieu saint, aucun objet saint, aucune personne sainte. Dieu seul peut être dit saint. Jésus nous a libérés du sacré qui exclut et sépare.

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens