Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 08:42

A l'Assemblée plénière de la Conférence des évêques de France, tous les débats susceptibles de mettre en évidence les divergences d'idées se tiennent à huis clos. Arguments évoqués : Lourdes n'est pas le Palais-Bourbon (ce qui est juste) et la présence d'oreilles extérieures pourrait brider la liberté de parole.


Même si le secret des échanges demeure, quelque chose à changé. Il y a peu, l'image d'harmonie entre nos prélats était défendue mordicus par les responsables de l'épiscopat. Désormais, ces derniers ne cherchent plus à nier l'évidence : les évêques ne sont pas toujours d'accord entre eux. Le monde de l'épiscopat n'est pas le pays des bisounours.


Lors de la semaine achevée dimanche, une certaine presse a évoqué ces dissensus. S'agissant du site internet de la Conférence et de KTO TV, on ne peut parler de médias médisants.


Interrogé par eglisecatholique.fr pour ses débuts comme évêque (lire ici), Mgr Dominique Blanchet, à la tête du diocèse de Belfort-Montbéliard depuis mai dernier, a indiqué deux choses qui l'ont « frappé ». « La fraternité qui caractérise l'assemblée ». Tout de suite après, il ajoute : « Pourtant, on sent de la diversité. Pour moi, c’est plutôt bon signe : nous ne sommes pas des clones ! »


Le P. Olivier Ribadeau-Dumas, secrétaire général et porte-parole de la CEF, a donné une interview bilan de la semaine lourdaise à KTO (à retrouver ici, à partir d'1 minute 15). Quand on lui demande si l'appel du pape aux pères synodaux pour une expression libre a inspiré l'assemblée français, il répond avec le sourire : « Tous les évêques souhaitent qu'il y ait une liberté de parole ».


On sait bien que des sujets qui fâchent. Et on croyait que d'autres faisaient davantage consensus. Le porte-parole a cite deux dossiers particuliers, qui ont provoqué des débats internes. « Sur les migrants, comme sur la famille, les évêques ont eu le temps de s'exprimer et d'exprimer leurs divergences d'approches ».


Le soutien aux migrants, qui relève d'un principe de base biblique et évangélique, provoquerait donc un débat chez nos prélats ? On voudrait avoir plus de précisions.


Cette réalité surprenante se confirme en écoutant Mgr Jean-Paul Jaeger, évêque d'Arras et donc en charge de la région de Calais, toujours au micro de KTO (à regarder ici, à partir de 2 minutes 25).


Déjà la question posée par le journaliste peut étonner : « Espérez vous une mobilisation commune des évêques de France ? ». Et l'évêque, dont on attendait une répartie tout en diplomatie, de répondre : « Les évêques ne sont pas tous d'accord sur les questions et les réponses à apporter, ce qui n'a rien de choquant et de scandaleux ».


De fait, dans le diocèse de Toulon, a été invitée cet été une dirigeante du Front national, affirmant qu'elle était une élue comme une autre. Il existe bien un désaccord entre évêques à ce sujet. Et l'on peut s'interroger sur l'analyse de Mgr Jaeger qui trouve que, sur ce sujet, « cela n'a rien de choquant ou de scandaleux ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens