Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 07:44


Certains chrétiens ont besoin de crier leur foi. Quand ils disposent d'une surface médiatique importante, tout est possible. Ainsi, la chanteuse Michèle Torr, inoubliable interprète du tube « Emmène-moi danser ce soir », croit en Dieu et en Jésus-Christ.

Nous nous en réjouissons pour elle. Mais était-il nécessaire de l'exprimer à travers un CD entier, intitulé « Chanter, c'est prier »  (1), chez SonyMusic ? La réponse, vous l'avez deviné, est négative. Pour des raisons esthétiques, non religieuses.

On ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments, parait-il. Pour autant, il est possible de réaliser de la musique audible avec ses convictions. À condition de faire un minimum d'effort.
Hélas, la star s'appuie sur des textes d'une niaiserie confondante, et sur des rimes risibles, si elles étaient au second degré.

La chanson initiale (dont on peut voir ici une version live, qui donne son nom au pensum et dont le texte est de la propre main de la chanteuse, fournit une petite idée du projet,

Ce n'est pas une messe
Rien de plus que ma promesse
Mais comme on prie
Je chante en plein ciel
Je rêve, m'envole à tire d'aile
Ce n'est pas un amen, encore moins un baptême
Pas un alléluia, juste un je t'aime

Celles et ceux qui auront le courage d'aller plus loin pourront apprécier les œuvres de l’insubmersible Didier Barbelivien. Il a mis en musique un Notre Père surréaliste (ici le clip kitchissime), que la blonde exécute (sic) avec Claude Barzotti pour la traduction simultanée en italien.

Barbelivien a aussi écrit et composé pour Michèle Torr un Je crois en toi tout aussi pathétique, avec des rimes dignes d'un atelier poésie au collège.

Moi je crois en toi, en toi sur ta croix
les enfants dessinent des signes de croix
et je crois en toi, en toi sur ta croix
Fils de Dieu sublime, crucifié pourquoi

Entendez chaque Croix, avec une dizaine de rrr roulés à la Mireille Matthieu des grands jours. Imaginez une voix affectée et grandiloquente pour chansons d'amour sirupeuses. Ce registre qui lui a valu cette belle carrière auprès de la gent féminine.

Le tout avec une orchestration sans finesse, mêlant orgue Bontempi et batterie de bal populaire.

On ajoutera au tableau la reprise d'un standard de la comédie musicale Les dix commandements signé Pascal Obispo, ou une adaptation d'Amazing grace qui ferait sursauter n'importe quelle chorale de quartier.

Bref, un cadeau de Noël à éviter absolument. Sauf pour quelqu'un dont on souhaite honorer le mauvais goût musical ou le douzième degrés.

Quitte à faire dans la musique kitsch, autant investir dans le dernier opus du chef et violoniste batave André Rieu, finement intitulé Joyeux Noël (Polydor). C'est propre, sans originalité aucune. Mais on rit moins qu'avec les épanchements spirituels de Michèle Torr.

(1) Seule un conscience professionnelle admirable m'a fait aller au bout de ce CD reçu en service de presse.
 




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nathanaël 19/12/2012 10:51

Oui, tout cela est vrai et Michèle Torr aurait mieux fait de ne pas commettre ce CD. Mais ce n'est pas très grave ni très gênant car, sauf erreur, elle ne prétend pas avoir fait là des chants pour
la liturgie. Je trouve plus dommageable (d'autant qu'on n'en voit jamais de critique dans TC ou ailleurs)les chants issus de l'Emmanuel ou consors. Par exemple, voici dans la revue liturgique
"Signes musiques" n° 132 pour le carême 2013, page 14 le chant "Jésus toi qui as promis" : "Jésus, toi qui as promis d'envoyer l'Esprit à ceux qui te prient, ô Dieu, pour porter au monde ton feu,
voici l'offrande de nos vies". On peut difficilement faire plus niais et plus pieusard ! Et Akepsimas a accepté d'harmoniser ce chant ! "Mais que diable allait-il faire dans cette galère !". Dans
le n° 131 pour l'Avent-Noël page 41, un chant à Marie : "Tu as porté celui qui porte tout, notre Sauveur en ton sein a pris chair. Porte du ciel, Reine de l'univers, ô Marie, nous te saluons...
L'Esprit Saint est venu sur toi, élue du Roi...Par Jésus, nous sommes confiés à ta bonté...etc." Tout cela est bien gentil, très pieux (et pour moi, ce n'est pas une qualité), dégoulinant de bons
sentiments. Et tout cela relève d'une théologie pour le moins très discutable et très pauvre. Ce n'est pas parce que tel mot ou telle phrase sort de la bible que la théologie du chant est bonne.
Hélas ! Didier Rimaud est mort et Joseph Gélineau aussi. Quel poète nouveau surgira pour dire la foi avec les mots d'aujourd'hui, les mots de tous les jours ? Tiens, un peu de pub : j'ai tenté une
relecture-réécriture des psaumes pour l'aumônerie de la prison où je suis aumônier et cela donne "Psaumes pour mes prisons" éditions CRER (voir le site). Salut à tous et toutes !

aquinus 19/12/2012 10:17

ok pour la critique de la qualité artistique des chansons. Pour ce qui est du clip kitch, ne lui mettez pas sur le dos un clip réalisé par une internaute. Ou alors critiquez tous les artistes
victimes de ce genre de clip

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens