Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 12:49

 

Depuis les succès de Confession d'un cardinal et de l'Espérance du Cardinal, deux livres d'entretien avec un prélat mystérieux, Olivier Le Gendre multiplie les conférences auprès du public chrétien.

 

Dans  C'est une aventure étrange que de survivre, son dernier ouvrage, il raconte un échange avec un trio composé d'un évêque, d'un prêtre et d'une femmes médecin, consulteurs de la Congrégation pour la cause des saints, venu l'interroger sur... les miracles. « S'il y a miracle, il y a obligatoirement situation désespérée » lance-t-il à ses visiteurs avant d'évoquer des récits de survie : le tsunami dans l’Océan indien en 2004 et son propre cancer. Et il ajoute la situation difficile de l'Eglise catholique aujourd'hui.

 

Devant l'incompréhension de ses interlocuteurs, il se lance, à la fin de l'ouvrage, dans une tirade admirable. Je la reproduis ici intégralement, avec l'accord de l'auteur.

 

La vie d'un croyant, d'un catho en l’occurrence, n'est pas simple aujourd'hui alors qu'elle l'était auparavant. Il suffisait dans le passé de se soumettre à tout ce que disait l'autorité ecclésiale, et surtout de ne pas se poser trop de question. Cette autorité avait progressivement fait passer ses décrets les plus secondaires comme parole d’évangile. Aujourd'hui, l’Évangile nous a a été rendu et nous voyons les failles dans certains raisonnements tenus pas une autorité qui se nimbait sans cesse plus d'un voile de sacré que personne ne songeait à mettre en doute.

 

La vie d'un croyant n'est pas simple aujourd'hui parce qu'il est moins naïf que ses pères et certains arguments en faveur de la foi ont montré leur limites. Et pourtant, ce croyant croit. Il est donc dans une tension permanente entre témoigner de sa foi et donner ce témoignage de façon audible et crédible.

 

La vie d'un croyant aujourd'hui n'est pas simple parce qu'il se heurte à une nouvelle catégorie de croyants que se réfugient dans un « j'veux pas le savoir » quand on tente de leur faire comprendre la tension que je viens d'évoquer. Ils nous répondent, ceux qui appartiennent à cette nouvelle catégorie de croyants, qu'il suffit de faire comme avant, quand ça marchait bien. Ils drapent leur frustration outragée dans les ornements liturgiques et les signes extérieurs pour se protéger du monde. Ces nouveau croyants aiment l'or, le respect, la docilité, la capa magna. Vous savez, monsieur l'abbé, cette longue traine rouge des cardinaux, abandonnée après le concile Vatican II par souci de simplicité, et réapparue depuis quelques années par des prélats qui croient naïvement que l'habit fait le moine.

 

Et la vie d'un croyant aujourd'hui n'est pas simple parce qu'il souffre de voir tant de gens de bonne volonté ne pas continuer à croire parce qu’on leur a enseigné des bizarreries qui masquaient ce miracle qu'est l’Évangile.

 

Et, enfin, la vie d'un croyant aujourd'hui n'est pas simple parce qu'il se désole de voir l'amour de Dieu si peu reçu.

 

 

C'est une aventure étrange que de survivre, Olivier Le Gendre, Lattès, 320 p., 18 euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nec phone systems 18/06/2014 13:48

I agree with you that the life of a Catholic is tough. Christ has portrayed many examples in front of the followers through his life. It is difficult to practice this by normal people. You should have strong faith in Christ and only then you will be able to practice these.

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens