Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 07:28

Chère Frigide Barjot,


je m'étais promis de ne (presque) pas parler de mariage dans ce blog, histoire de ne pas en rajouter, d'éviter de dire des bêtises en laissant parler ma colère. Mais tant pis.


En t'observant, j'ai longtemps apprécié ton souci de proposer des alternatives aux revendications homosexuelles, ton refus des propos homophobes pari tes troupes et ton humilité à reconnaître tes dérapages (quand tu avais dis :« Hollande veux du sang, il en aura »).


Mais maintenant, il faut te rendre à la réalité :
- le combat politique sur le mariage et l'adoption est clos et ton camp a perdu
- au sein de celui-ci, ta ligne d'opposition modérée a également été mise en minorité, dépassée par la vraie droite, réellement homophobe (qui a peur des homos, plus qu'elle ne les combat)
- il ne sert à rien de maintenir des slogans comme : « On ne lâche rien », sauf à dénier la démocratie, laquelle en France est avant tout élective et parlementaire.


Et voici que tu essayes de reprendre la main, comme un chanteur de rock sans public qui part pour un dernier tour de piste, avant d'inaugurer les supermarchés ou de se faire embaucher pour une croisière du troisième âge.


La politique, c'est sérieux.


Tu lances « l'avenir pour tous », ce qui ne veut strictement rien dire, a fortiori quand le projet est excluant. Et tu organises, ce mercredi 26 juin à Paris, une soirée de lancement à l'intitulé belliqueux - « 9 mois, ça suffit pas, la loi, on la lâchera pas ! »- et au programme mêlant politique... et danses.


« Fin des manifs, snif » écris-tu dans le carton d'invitation. Seuls la SNCF et les autocaristes peuvent vraiment éprouver cette nostalgique. Tu promets une after : « Réconciliations sur danses modernes, electroswing, slows amoureux, et plus si entente ! »


Mais la politique, c'est sérieux !


Es-tu en est courant, Frigide que, « grâce » ou à cause de ton mouvement :
- des famille se sont déchirés et des homosexuels cachés ont été obligés de défiler contre eux-mêmes

- des « amis de trente ans » se sont fâchés
- des communautés chrétiennes ont été coupées en deux
- les actes et les gestes homophobes ont connu un regain important partout en France
- des ministres et des députés ont été scandaleusement dérangés dans leur vie personnelle et dans leur mission


Beaucoup n'ont pas le cœur à valser. Ce n'est pas avec un DJ, dans une soirée entre soi, entre « anti », que vont se panser les plaies.


Tu veux vraiment la « réconciliation » ? Alors laisse tomber, Frigide. Attends sereinement un autre combat, la prochaine fois que le gouvernement heurtera tes convictions. Cela ne tardera pas.


On savait que tu aimais la fête, Frigide. Tout le monde connaît désormais ton goût pour la politique. Les deux ont leurs charmes, mais le mélange est très indigeste.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yann Sparfell 25/06/2013 10:31

Papier très indigeste et bourré de fautes d'orthographes, ce qui pour un journaliste la fout relativement mal... Quand aux critiques à l'encontre de Frigide Barjot, il faudrait peut être retenir le fait qu'elle a réussi à réunir de nombreuses personnes et catégories sociales, divisées depuis longtemps et qui ont enfin pu "l'ouvrir"... Mais peut être cela en dérange-t-il certains...

Présentation

  • : Le blog de cathoreve
  • Le blog de cathoreve
  • : Philippe Clanché, journaliste religieux indépendant, collaborateur de La Vie ou Bayard Presse. Au menu : émergence d'un catholicisme ouvert, décoincé et qui puisse parler à notre temps. Bon appétit. On peut me suivre sur Twitter : @pclanche
  • Contact

Recherche

Liens